Share

« Je dois reconnaitre et vous le savez, la télévision cest un luxe et tout luxe coûte cher». Propos de Fodé Tass SYLLA Directeur de la Télévision Nationale.

« Je dois reconnaitre et vous le savez, la télévision cest un luxe et tout luxe coûte cher». Propos de Fodé Tass SYLLA Directeur de la Télévision Nationale.La Télévision Nationale aura 40 ans le 14 Mai prochain. Une télévision offerte par le Guide Lybien le Colonel Muamar KADHAFFI le 14 Mai 1977. Pour marquer lévènement des activités sont prévues notamment la visite à domicile des anciens journalistes et techniciens malades et aux familles des collègues décédés.
Egalement au programme, la construction dune stèle et louverture du « musée de la RTG ». Ce musée comportera pour le plaisir des nostalgiques et des générations présentes des appareils qui ont servi à la collecte, au traitement et à la diffusion des informations depuis maintenant 40 ans. Des prestations artistiques et la coupure du gâteau marqueront cette cérémonie.
Pour tout savoir sur cet évènement qui mobilise autorités et journalistes de la «maison mère », Radio environnement guinée a rencontré le Directeur de la Télévision Nationale Fodé Tass SYLLA. Entretien à bâtons rompus.

Radio environnement guinée : Monsieur le Directeur de la télévision nationale quel est létat des lieux des préparatifs de l’anniversaire et quel est le programme de la journée ?

Fodé Tass Sylla : Les préparatifs vont bon train à ce jour nous avons un comité dorganisation qui a commencé à travailler depuis novembre dernier. Elle est présidée par Madame Julienne Mathias Directrice des services techniques de la radio nationale. Le comité compte a 3 commissions, la commission histoire que je préside. La stèle sera érigée dans lenceinte de la RTG Boulbinet ou tout a commencé. La commission prévoit également de faire des photos, histoire dimmortaliser tous les travailleurs de la RTG du Directeur Général au planton, passant par les chauffeurs et ceux qui assurent notre sécurité, personne ne sera oublié.
Cette commission « musée » de la RTG. Cest là que vous verrez, des grosses caméras, des nagras, des bandes magnétiques et bien dautres appareils quon utilise plus mais que nous avons gardé pour la postérité et pour le souvenir.

Ensuite la commission « sociale » a pour tâche de rendre visite à tous ceux qui sont aujourdhui malades et qui ont servi cette maison. A propos des visites sont prévues aux familles de ceux qui malheureusement nous ont quittés. Nous prévoyons aussi de construire
Lautre commission cest celle chargée de lévènement du jour.

Radio environnement guinée : Justement quel est le programme de la journée de ce 14 Mai ?

Fodé Tass Sylla : La journée commencera dès 8 heures. Il yaura des discours officiels comme à toutes les grandes occasions, nous avons aussi prévu à manger et à boire pour tout le monde. A cette journée, des hommages seront rendus à nos devanciers, je le disais à linstant. Pour joindre lutile à lagréable des prestations artistiques sont prévues. A ce niveau je dois dire que nous avons du mal à choisir ceux qui vont prestés, tellement ils sont nombreux les artistes, vous savez cest une manière pour eux de montrer leurs gratitudes vis-à-vis de la maison mère qui a lancé leur carrières.

Radio environnement guinée : La télévision Nationale a certes fait des avancées mais des défis restent à relever comme la qualité des images et des programmes servis aux téléspectateurs. Que prévoyez-vous pour améliorer la qualité de la prestation, parce que 40 ans c’est cas même lâge de la maturité comme on dit.

Fodé Tass Sylla : Vous savez la télévision nationale à de bonnes et de belles images. La dessus, il ny a pas de doute. La coopération Chinoise nous a permis davoir ce beau bijou qui est la RTG Koloma. Des formations sorganisent pour renforcer les compétences de nos journalistes et techniciens ici en Guinée et ailleurs. Ce sur quoi nous devons nous atteler cest le contenu des émissions. Je dois reconnaitre et vous le savez, la télévision cest un luxe et tout luxe coûte cher. Donc si nous voulons améliorer notre télévision il nous faut des budgets de production des émissions pour lintérieur du pays notamment et à létranger.
Aujourdhui la volonté de la direction Générale de la RTG cest de trouver des moyens pour les productions démissions et la mobilité des agents pour éviter les rediffusions et la redondance.

Radio environnement guinée : Des jeunes présentent le journal télévisé c’est un acquis certes mais le niveau de certains jeunes journalistes pose problème il ne faut pas se voiler la face?

Fodé Tass Sylla : Vous avez raison cest de laudace de mettre les jeunes au Journal Télévisé. Il faut du sang neuf. Pour faire avancer la télévision et attirer le maximum de téléspectateurs, et cest un défi que nous comptons relever. Linnovation avec la rentrée qui commence, cest le fait de faire assister les animateurs. Cette initiative cest pour ne pas que les émissions soient personnalisées, puisque le risque cest de voir le présentateur « vedette » de lémission disparaitre avec lémission. Malheureusement beaucoup démissions ont disparu comme ça avec les animateurs cest ce que nous voulons éviter désormais.

Radio environnement guinée : Un message pour les milliers de téléspectateurs qui regardent tous les jours le petit écran, leur télévision nationale surtout ceux qui sont loin de la patrie?

Fodé Tass Sylla : Le message que jai à lendroit des téléspectateurs qui prennent leur temps pour nous écouter, nous regarder, cest un appel à la compréhension et à lindulgence. Puisque jentends beaucoup de choses, on pense que la Télévision cest la télé propagandiste, un média du Gouvernement, des extrémistes disent même que cest la dernière télé.
Je répondrais à ces gens qui pensent que cest une affaire de paroisse, ils ont déjà des idées préconçues, pour eux je ne peux rien. Mais à ceux qui veulent comprendre je veux dire que nous ne diffusions pas que ce que fait le Gouvernement, le Président de la République ou les autorités du pays en général, bien au contraire. Nous parlons du quotidien des populations, de lintérieur du pays, des routes, des écoles, des infrastructures de la confection du lépi, et la production de lhuile rouge etc.Et ce que je voudrais aussi dire cest que la plupart de ceux qui critiquent la RTG ne regardent même pas la télévision nationale. Donc à ceux qui veulent comprendre de savoir faire la part des choses.

Laisser un commentaire