Share

Energie : « l’Energie est une ressource rare et chère, économisons-la » Propos de l’Administrateur Général

Mr ATTOU Abdenbi Administrateur Général EDG

Assurer l’accès à l’électricité pour tous, est l’ambition qu’affiche la Guinéenne de l’Electricité EDG. Au-delà de cette mission principale,  l’entreprise « intègre l’environnement » dans ses priorités comme toutes les autres entreprises implantées en Guinée.

De la protection des têtes de sources au reboisement des sites, passant par la « la gestion des plans d’eau » aux pollutions, l’entreprise selon l’Administrateur Général prend en compte l’ensemble de ces questions.

Pour en parler nous avons rencontré l’Administrateur Général Abdenbi ATTOU.

Un entretien réalisé par Idiatou CAMARA.

l’Administrateur Général quelle est la politique environnementale d’EDG et comment se traduit-elle sur le terrain ?

Nous avons effectivement une politique en la matière et l’environnement je peux vous dire figure au cœur de nos priorités. En 2017, par exemple santé et sécurité au travail qui intègre l’environnement a réalisé de nombreuses actions dans le cadre de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise. Nous prenons en compte cet aspect et d’ailleurs tous les projets notamment de barrages, nous faisons au préalable les études d’impacts environnementaux.

Concrètement, nous disposons pour la protection des sites, où sont construits les barrages d’un plan de reboisement, l’objectif est de lutter contre l’envasement des barrages. Nous organisons donc des campagnes de reboisement en collaboration avec les départements en charge de ces questions car il faut préciser qu’EDG à elle seule ne peut pas faire face à la situation.

Les centrales hydro-électriques comparées à celles thermiques, lesquelles respecteraient selon vous l’environnement ?

Pour cette question je voudrais dire que les centrales hydro-électriques sont moins polluantes comparativement aux centrales thermiques qui rejettent beaucoup plus de co2,qui émettent donc plus de gaz à effet de serre, responsables des changements climatiques. Qu’il s’agisse de kaleta, de garafiri, d’amaria qui vient d’être lancé par le chef de l’Etat, de soapiti ou de koukoutamba dont les lancements sont annoncés pour cette année, seront des énergies moins polluantes. Je pense qu’il faut plus opter pour ces centrales hydro qui sont moins polluantes.

« L’énergie coute cher, économisons-la… » Je vous emprunte l’expression, M. l’Administrateur Général, le courant comme on dit se gaspille, on voit des ampoules allumées en pleine journée, des climatiseurs dans des bureaux, alors que personne ne n’y trouve.  Dites-nous, qu’est-ce que vous prévoyez pour sensibiliser les consommateurs dans ce sens ?

Vous avez raison, on n’économise pas l’énergie alors qu’on a tous intérêt à le faire, nous administrateurs, les pouvoirs publics, vous usagers pour réduire les factures, bref, chacun de nous a un intérêt à le faire. C’est un acte citoyen.

Nous sommes en période d’étiage, c’est donc une question d’actualité. Il ne faut pas gaspiller l’énergie, c’est une ressource rare et chère. C’est pourquoi d’ailleurs nous allons lancer bientôt une campagne de sensibilisation sur l’économie d’énergie.

Pour ce faire, nous comptons développer des relations de collaboration avec l’Etat et les acteurs de la société civile, parce que c’est une question importante, et chacun doit y contribuer.

 

 

Laisser un commentaire