Share

Eau : le PNE Guinée fait le bilan de ses premiers mois d’exercice

Il s’agissait pour le Président Mamadou Alpha HANN et son équipe d’informer les organisations membres du PNEGUI des activités réalisées depuis le renouvellement des instances en décembre dernier.

Parmi ces activités, on peut les visites officielles de prise de contact avec des institutions nationales et internationales impliquées dans la gestion de l’eau, la participation aux ateliers de formation dont celui portant sur « le document de la politique nationale de l’eau » récemment approuvé par le Gouvernement et sur ‘la gouvernance foncière responsable en Guinée ».

Il était aussi question du compte rendu de la visite du Partenariat Régional de l’Eau pour l’Afrique de l’Ouest en février dernier. Une visite qui, selon Mamadou Alpha HANN a permis de faire connaitre le PNEGUI et de créer un climat de confiance avec les partenaires institutionnels, techniques et financiers comme le PNUD, l’UNICEF, l’OMVS, le Conseil Economique et Social, l’Assemblée Nationale, le Fonds de l’Hydraulique,  les Ministères de l’Hydraulique, des Transports, des Finances et de l’Environnement notamment.

Il reviendra ensuite au Secrétaire Exécutif Hafiziou BARRY de présenter le plan d’action révisé aux participants. Un plan d’action qui s’étend de 2018 à 2019 et qui prévoit de nombreux projets sur la gestion intégrée et durable des ressources en eau.

A sa suite, les organisations membres ont apprécié le dynamisme ainsi que les actions menées par l’équipe dirigeante et partager des idées de projets sur l’eau et l’environnement, des projets qui doivent être finalisés avant soumission aux éventuels bailleurs.

Au titre des partenariats, M.HANN dira que des démarches sont en cours pour concrétiser la collaboration avec le Fonds de l’Hydraulique, l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal et la SEG, la Société des Eaux de Guinée qui abrite le PNEGUI depuis sa création.

La rencontre a pris fin sur des notes d’espoir, espoir de voir le Partenariat National de l’eau de Guinée pour une meilleure gestion de la ressource, dans un pays considéré comme étant le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest mais dont la répartition et la gestion posent encore problème et mérite qu’on s’y intéresse, a fait remarquer un des participants.

Idiatou CAMARA

 

Laisser un commentaire