Share

COP 22

cop-22

 

Après la COP 21 en novembre dernier à Paris, la 22ème  conférence  des Nations Unies sur le Climat aura lieu à Marrakech au Maroc du 7 au 18 Novembre prochain. A ce rendez- vous planétaire, les dirigeants du monde et l’ensemble des acteurs au développement discuteront  de l’« atténuation aux effets du changement climatique et l’innovation en matière d’adaptation » thème central de la conférence.

Des représentants de plus de 190 pays vont prendre part à cette « Conference of Parties » qui est une conférence annuelle placée sous l’égide des Nations consacrée au climat. 25 à 30000 participants, 1500 journalistes, 8000 délégués de la société civile et des députés du monde entier sont également attendus. La Guinée notre pays se prépare également à être présente à cette rencontre à travers le ministère en charge de l’environnement  qui coordonne la participation Guinéenne.

 

En Novembre prochain sera organisée la COP 22 au Royaume du Maroc. A quelques jours de ce rendez-vous mondial, les acteurs en général sont confiants quant à son issue. L’on se souvient encore de l’annonce de la ministre Marocaine déléguée chargée de l’Environnement Hakima El Haité qui avait indiqué à Lima devant l’Assemblée Générale de la conférence tenue en décembre 2014, que « Lima est la COP des négociations, Paris est celle des décisions », mais que la COP22, prévue au Maroc, sera « la Conférence de l’action ».

Le choix du Maroc pour abriter ce grand rendez-vous n’est pas fortuit, car en permettant au Maroc d’organiser la prochaine Conférence des Nations Unies sur le Climat, c’est reconnaître le Royaume comme un « grand pays » de l’écologie estime des observateurs. Selon l’organisme indépendant Climate action tracker (CAT), le Maroc fait partie des quatre pays les plus écologiques  au monde aux côtés du Costa Rica, du Bhoutan et de l’Éthiopie.

Ce virage écologique marocain  s’est concrétisé par un  plan énergétique très ambitieux puisque le Royaume entend porter à 42% la contribution des énergies renouvelables à la production électrique d’ici 2020, et à 52% à l’horizon 2030. Le secteur des énergies renouvelables dont la présidence africaine est actuellement assurée par le Président Guinéen Alpha CONDE.

En ce qui concerne la contribution du Royaume, la Ministre de l’environnement Hakima El Haite avait a annoncé  une enveloppe de 78 Millions de dirhams attribuée à des projets environnementaux qui seront présentés à Marrakech. Il s’agira entres autres, de l’aménagement d’espace vert avec éclairage solaire, d’une nouvelle station pour le traitement des déchets, de la mise en place de transport urbain écologique ainsi que de l’amélioration de l’efficacité énergétique de certains établissements publics.

La COP22 qui se tiendra donc à Marrakech en novembre prochain, sera un événement majeur pour les défenseurs de l’environnement, et bien plus, de l’ensemble des acteurs de la planète. Il faut également préciser que pour maints observateurs, la Cop 21 a été un « grand succès ». Laurent Fabius, président de la COP 21, annonçait d’ailleurs en novembre dernier à Paris que : « L’année 2015 a été consacrée aux négociations et à la décision, 2016 sera l’année de l’action ».

Sera-t-elle vraiment celle de l’action ? L’avenir nous édifiera.

 

Laisser un commentaire